Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > À LA UNE

À LA UNE

juin 2017


EDITORIAL

Le budget 2018 de la France a été adopté. Parmi les décisions les plus spectaculaires qui ont marqué l’opinion, l’augmentation de la CSG, particulièrement pour les retraités et l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF)se transforme en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Ce budget révèle au fil des jours aux Français de nouvelles surprises. Paolo Garoscio le rappelle, « l’Etat est à la recherche d’économies aussi petites soient-elles ». De taxe en taxes, l’Etat fait son « Nid »…

A LA UNE

La réalité économique française est multi facette. Pour mieux la comprendre, il est préférable de l’apprécier en fonction des secteurs d’activités, de la taille et de la nature des entreprises. L’industrie française, souvent laissée pour compte dans son évolution. Une profonde mutation permanente à entretenir. Toutes ces mutations et ces changements ont lieu dans un contexte imposé par la « mondialisation », dans un espace-temps réduit. L’industrie française, un secteur indispensable à préserver !

THEMES

Oui en toute discrétion, le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, le CETA, est entré en application provisoire le jeudi 21 septembre dans sa quasi-totalité. Cet accord commercial est le plus ambitieux jamais signé par l’UE. Si cela n’a rien d’illégal, ce traité entre en vigueur alors qu’il n’a pas encore été adopté dans les pays de l’Union. Le libre-échange n’est pas monnaie-courante à un tel niveau ! En toute discrétion, le CETA est entré en application…

La patience a des limites. Gérer socialement le chômage en attendant les effets de la reprise ne suffit plus. La gravité de la situation de l’emploi ne va pas cesser de se dégrader sur le fond à court et moyen termes. Il est temps d’arrêter de payer l’inactivité. Inversement, on doit stimuler l’activité. Pour créer ou recréer de l’emploi, la clé indispensable est celle de l’activité, tout en ne confondant pas activité et emploi. C’est une première étape indispensable pour un « vrai » retour à l’emploi. Un droit d’accès à une « activité marchande » pour tous

La Commission de Bruxelles doit faire attention. Elle peut se disqualifier avec ses abus et son ingérence permanente dans la vie des États. Sa politique incohérente, commanditée par le Conseil européen, n’est pas une référence. Ses décisions ne sont pas adaptées à la résolution des problèmes que l’Union rencontre, tant sur le fond et la forme, que dans le contenu. Et si le modèle Allemand finissait par desservir l’Union (…) Une Union européenne de "façade" !

Depuis 2 mois, les discussions avec les partenaires sociaux et le patronat se sont succédées à l’Elysée et avec le gouvernement qui va légiférer par ordonnances. Il est déjà sur la défensive. A quoi doivent s’attendre les salariés ? Nombre de mesures suscitent le mécontentement. La liste est longue (…) Ce n’est pas « qu’en facilitant » le licenciement qu’on crée de l’emploi ! Pour l’immense majorité des responsables de TPE, ME et MI, leur première priorité, c’est avant tout le carnet de commandes (…) Rentrée 2017 : « l’activité et l’emploi » ne sont toujours pas prioritaires ?

L’esprit européen, qui est à l’origine du processus auto-organisationnel décrit dans la première partie (1/2), n’entraine plus l’adhésion de la majorité des citoyens confrontés à des structures toujours plus complexes. C’est la place à la surenchère des égoïsmes nationaux, chacun cherchant à tirer le meilleur profit des avantages et des subventions de l’Union. Pour renforcer notre position sur cette « entropie » générée, par le « système » qui est sensé la combattre, nous nous proposons d’en citer quelques exemples… Auto-organisation des structures dans l’UE (2/2)

Interroger quelqu’un sur l’Europe, sur l’Union européenne (UE) et ses structures est un exercice difficile. Le schéma général européen suscite déjà la confusion. Et pourtant, tous les gouvernants, fondateurs et partenaires, gérants de cette « organisation » ont tenté au fur et à mesure de développement de limiter le « désordre » et de faire entrer leurs décisions dans des directives communes. Mais la complexité de cette structure internationale est telle qu’elle finira par générer ce qu’elle est censée combattre. L’UE est un très bel exemple de complexité qui ne peut que croître irrémédiablement. Auto-organisation des structures dans l’UE (1/2)

" La Une " du blog complète l'éditorial. Si les questions d'actualité influent sur la dominante du moment, il n'en reste pas moins que ce blog est un support de réflexion et nous chercherons à harmoniser au mieux les présentations pour garder un minimum de cohérence avec les thèmes abordés.

Editoriaux déjà parus


Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012