Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > À LA UNE

À LA UNE

février 2018


EDITORIAL

Comment faire évoluer les points de vues au niveau européen en particulier dans la zone euro ? L’objectif est clair. Il faut absolument éviter avec détermination le maintien de la main mise de l‘Allemagne sur l’activité économique et commerciale dans l’Union. Une politique d’« austérité » comme simple objectif à terme pour l’Union européenne n’a pas plus de sens. L’Allemagne ne devra plus prétendre diriger « seule » l’Union européenne et surtout la zone euro. Et l’euro dans tout ça !

A LA UNE

Après le problème posé par les migrations diversement appréciées, Le BREXIT qui a repoussé le Royaume-Uni au delà de la frontière naturelle du Channel, le fossé creusé entre les Etats « défenseurs des droits des réfugiés » à l’Ouest et ceux du Groupe de Višegrad et de l’Initiative des Trois mers à l’Est sont autant de fractures sous-jacentes. Dans un tel contexte, il va de soi que l’harmonisation sociale et fiscale peut être la cause d’autres fractures à venir. La fracture de la mosaïque européenne ? (2ème partie)

THEMES

L’équilibre mondial par essence-même se trouve toujours en mutation permanente par l’évolution des sociétés, les progrès techniques et scientifiques et l’environnement (...) La globalisation ne peut avoir de sens que dans un contexte de sécurité et de paix (...) Au-delà des pays « riches », sur fond de stabilité, les pays qualifiés d’« émergents » ont aussi à admettre et à comprendre cette évolution en s’appropriant la démarche adéquate pour parvenir à la mettre en place eux-mêmes. Un lourd labeur à la recherche d’un équilibre planétaire avec des règles communes. Globalisation : la mondialisation côté « face »…

L’UE est une mosaïque de peuples possédant des religions, des langues, des cultures et des histoires différentes, liés entre eux par le ciment des Traités et, peut-être, par le rêve d’une communauté de destin « civilisationnel ». La tentation de comportements hégémoniques de l’Allemagne ou de la France commence à fracturer cette mosaïque en faisant renaître, parmi certains peuples longtemps vassaux, le spectre des empires auxquels ils avaient cru échapper et en créant ainsi des sentiments de repli identitaire. La fracture de la mosaïque européenne ? (1ère partie)

La mondialisation découle de la généralisation du libre échange. Il favorise l’échange de biens et de marchandises, de capitaux et de main d’œuvre. En priorité, la mondialisation ne va bénéficier quasiment qu’aux pays riches. Bien entendu, ce sera d’abord aux multinationales et à ceux qui ont délocalisé les moyens de production, sans oublier les banques et les particuliers fortunés. La mondialisation côté « pile » est souvent génératrice de fractures économiques et sociales. On finit par parler de « France à 2 vitesses » A l’échelle de la planète c’est de globalisation qu’il s’agit. La mondialisation et quelles conséquences côté « pile »

Depuis le 5 novembre, la « finance mondiale » est perturbée. Pour le moins, elle observe de manière attentive les différents soubresauts liés aux révélations communiquées dans le cadre des « Paradise papers ». Une enquête mondiale d’exception menée par Le Monde et 95 médias. Ici il s’agit d’opérations tout à fait légales qui ont d’abord pour objet l’évasion fiscale pour échapper par définition à l’impôt. Le tout est qualifié d’optimisation fiscale. « Paradise papers » : un avantage légal contestable ? (1ère partie)

Cette enquête à l’échelle mondiale a pour but de remettre à l’ordre du jour l’incapacité pour les Etats membres de l’OCDE de contrôler aujourd’hui les mouvements de fonds à l’étranger de sociétés multinationales, de grands groupes internationaux, tout comme ceux de grandes fortunes. Il y a différentes façons d’appréhender le problème. Et face à cela que propose l’Union européenne ? « Paradise papers » : à chacun son interprétation ! (2ème partie)

Avant d’aborder un problème aussi complexe et aussi confus que celui de la mondialisation, il apparaît nécessaire de rappeler quelques faits importants qui ont caractérisé les échanges internationaux. Cela concerne à la fois des échanges financiers, économiques et humains. Il faudra plus d’un siècle pour que ceux-ci s’organisent à l’échelle mondiale. Quelques rappels pour mieux comprendre, guerre/crise/guerre, puis les « trente glorieuses », tout s’accélère. La mondialisation va confirmer le clivage pays « riches »/pays « pauvres »... Du libre échange aux prémices de la mondialisation…

" La Une " du blog complète l'éditorial. Si les questions d'actualité influent sur la dominante du moment, il n'en reste pas moins que ce blog est un support de réflexion et nous chercherons à harmoniser au mieux les présentations pour garder un minimum de cohérence avec les thèmes abordés.

Editoriaux déjà parus


Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012